duminică, 20 mai 2007

Le premier rendez-vous sans ECTS

Selon un texte de Diri

Il existe un jour où les gens doivent se séparer. Il vient un temps où tu regardes avec mélancolie les autres; âmes avec qui tu as partagé la chambre, le couloir, le bâtiment, le campus… un temps qui parait sans fin. Ainsi notre âme a le refus innocent de promettre notre retour et des amitiés pour toujours, les choses ne sont jamais comme ça.

Peut être, avons-nous un chromosome de l’illusion. Notre génome est bien équipé émotionnellement pour beaucoup de nostalgie. Comment pouvons nous résister au mois de Janvier sans le rêve que nous reverrons a chaque pas les autres qui nous embarrassent aujourd’hui?

Génération après génération, les jeunes réalisent que, à un moment donné, il se dissipent vers les quatre coins du monde. Que rien n’est plus comme avant, que la distance guéri et tue de la même façon, que notre nature profonde ne comprend pas les étudiants que nous avons été.

Le mois des premiers flocons de neige devient le mois des illusions et des séparations. Les flocons fondent et avec eux sortent les larmes.

Durant le mois de Janvier, les Erasmus commencent à s’envoler…

26 Janvier 2007, Bailly – Amiens – France – Europe

Niciun comentariu: